VIVRE AUX ECLATS | 5 rue Pizay 69001 Lyon

VIVRE AUX ECLATS ET L’EHPAD THERESE COUDERC UNE AVENTURE AU LONG COURS

« Toutes les interventions de VIVRE AUX ECLATS apportent de la joie, font vivre des moments forts d’émotion, nous autorisent à retrouver une âme d’enfant. Avec eux nous entrons dans un autre univers, une autre dimension où l’on oublie l’espace d’un instant sa mauvaise humeur, ses tracas, ses pertes, ses handicaps. Les interventions de clowns sont pourvoyeuses de rire mais aussi de choses plus subtiles et moins palpables qui procurent un moment de bien-être plein de délicatesse. »

Laetita Seris, directrice EHPAD Thérèse Couderc

Depuis 6 ans, entre les résidentes, l’équipe de soins de l’EHPAD Thérèse Couderc et les clowns de VIVRE AUX ECLATS, c’est une longue et belle histoire de rencontres, de grands éclats de rire, de tendresse, qui se tissent au fil de la créativité débordantes des artistes. Chaque projet a été pensé et co-construit avec les équipes de soins pour s’adapter à la vie de l’établissement et à ses besoins.

C’est en 2014 que les clowns font une première entrée dans l’établissement. Une entrée musicale pour cette équipe fantaisiste qui vient deux fois par mois pendant 6 mois pour faire ses derniers préparatifs avant une hypothétique tournée internationale. Avec les résidentes, Fédérico, Gustina, Pyrus, Kristin et Bertille composent et revisitent leur répertoire, choisissent leur costume de scène, rêvent des pays qu’ils vont visiter…

« Tout de suite on a senti que quelque chose se passait. Il y avait de la vie, de la joie, on a vu des sourires pratiquement sur toutes les têtes. » Catherine Louis, maîtresse de maison

En 2015, les clowns reviennent  et posent durablement leurs valises dans l’établissement avec un projet où l’attention est portée plus spécifiquement aux personnes les plus isolées pour favoriser le lien et lutter contre la désocialisation. Pendant deux ans, résidentes et soignants attendent avec impatience leurs « Cotillons & Courtoisies ».  Apaisement, joie, libération créative, convivialité, respect, bienveillance, justesse, sourires, vie, autant de mots utilisés par le personnel pour définir le lien qui se construit entre les clowns, les résidents et les équipes.

L’année suivante, les clowns sont de retour accompagnés cette fois d’une costumière et de ses malles de costumes, de tissus et d’accessoires. Avec « Créateurs et Créatures », les résidentes s’improvisent stylistes, modélistes, couturières. Le rendez-vous est donné deux fois par mois pour créer sept créatures clownesques et préparer le grand défilé qui vient clore ce projet fédérateur et créateur de lien.

En 2019, c’est avec les équipes de soin que les artistes ont rendez-vous pour deux sessions de formation sur les outils travaillant l’accordage sensible à l’autre, des ateliers ludiques pour développer la relation entre personnel et les résidentes et la solidarité et l’écoute au sein des équipes professionnelles. Cette formation participe à rapprocher encore plus les soignants et les clowns de VIVRE AUX ÉCLATS.

Enfin en 2020, avec « la famille Roquette », c’est un rendez-vous collectif et enjoué que les clowns proposent aux résidentes et aux équipes. Dix épisodes ponctués de rebondissements et de suspens qui racontent la vie  d’une famille fantaisiste, enjouée, voire quelque peu déjantée. Comme dans toutes les familles, on s’aime, on se passionne, on se questionne, on se chamaille, on se réconcilie, on chante beaucoup aussi. Résidentes et soignants sont les témoins de cette joyeuse agitation et prennent une part active dans le déroulement de l’histoire, allant parfois jusqu’à endosser un petit rôle. D’épisodes en épisodes, cette joyeuse saga clownesque vient rythmer la vie de l’ensemble de l’établissement.

Depuis le mois d’avril, le feuilleton a du être provisoirement suspendu, pause imposée durant laquelle les clowns ont essayé de garder le lien avec les résidentes et les équipes en envoyant chaque semaine des cartes postales et des petites vidéos. Nous attendons avec impatience le moment où les clowns pourront reprendre le chemin de l’EHPAD et diffuser à nouveau dans l’établissement leur  joyeuse et créative légèreté.

Les projets ont été soutenus par La Fondation Saint-Irénée.

La formation a été financée par So’Lyon Mutuelle.

Abonnement à la newsletter

Restons en contact