VIVRE AUX ECLATS | Résidence Thiers | 171 avenue Thiers | 69006 Lyon
clown a l'hôpital et personne âgée

Le clown à l’hôpital face à la diversité des publics rencontrés

Rencontre avec Samuel Camus alias Pyrus, comédien-clown à VIVRE AUX ÉCLATS
depuis 12 ans.


« Je suis devenu clown à l’hôpital sans savoir si ça allait convenir à Samuel ou à
Pyrus mais j’avais envie de m’essayer à différents espaces, contextes et publics. En
2010, j’ai appris que VIVRE AUX ÉCLATS cherchait de nouvelles recrues, alors je
me suis lancé.
Ce que j’apprécie dans ma pratique de clown à l’hôpital, c’est surtout d’être en
contact direct avec le public et de venir à la rencontre des patients et résidents.
J’interviens à la fois auprès des enfants et adolescents, des personnes âgées et des
personnes en situation de handicap et, en dépit de leur grande diversité, les outils
utilisés par le clown restent les mêmes. Je dirais plutôt que c’est le registre qui va
différer.
Quelle que soit la porte qu’on ouvre, la personne qu’on rencontre dans le couloir, son
âge, son état, si elle est accompagnée ou non, le clown va toujours se mettre au
diapason. Par exemple, avec un bébé qui ne parle pas encore, une personne âgée
en fin de vie qui n’a plus la parole ou un adolescent polyhandicapé qui n’a jamais eu
accès à la parole, le clown adapte son registre, mais la technique, la rythmique du
jeu et du duo vont être les mêmes avec chacune de ces personnes.
Le clown vient titiller le côté joueur de la personne rencontrée, qui est plus facilement
accessible chez certains que chez d’autres, mais qu’on a tous. Le but, c’est qu’on
s’amuse ensemble. »

© Edgar Barraclough

Soutenez VIVRE AUX ÉCLATS :
Jefaisundon

Abonnement à la newsletter

Restons en contact

Logo Vivre aux éclats