VIVRE AUX ECLATS | 5 rue Pizay 69001 Lyon
Johan_directeur_artistique

Johan Lescop, directeur artistique à VIVRE AUX ECLATS

Johan Lescop est directeur artistique au sein de l’association VIVRE AUX ECLATS, un poste clé qui a su s’adapter au gré des évolutions de l’activité de l’association.

Comment définirais-tu ta mission à VIVRE AUX ECLATS, et s’il y a lieu, son évolution au fil du temps ?
Quand je démarre à VIVRE AUX ECLATS, ma mission principale repose sur la direction dacteurs, lors des observations, au cours des débriefes et pendant les temps de formations internes, ce que je continue à faire. Mais au fil des années, grâce à l’élaboration, la transmission et l’évolution des outils, cest une ligne artistique pour le travail du clown en milieu hospitalier qui se dessine, entre sensible et démesure, travail technique et travail émotionnel.
Japporte mon point de vue sur les projets en cours et à venir, en complémentarité du travail de Natacha, directrice de VIVRE AUX ECLATS.
Aussi, jai mis en scène et prépare la reprise et l’évolution des spectacles « Fracture dAmour, Fracture d’Humour » et « Sens Dessus Dessous » à chaque représentation.

Qu’est ce qui t’anime dans cette mission ?
Jaime faire travailler des clowns, encore plus sur le long terme. Chaque comédien-clown est une planète, jaime explorer, affiner avec les comédiens, tenter den saisir les mystères en installant un climat de confiance.
J’aime aussi que ces clowns-là gravitent autour dun projet associatif et lalimentent, un projet de société où la question politique est intrinsèquement liée à la dimension artistique.
Et j’aime le travail en équipe considérant quil est plus stimulant quun travail solitaire.

Comment as-tu considéré et conçu ta mission de direction artistique pendant la période du premier confinement ? Se distinguait-elle de ta mission habituelle ?  
Cette mission sest construite en lien avec les questions qui se sont posées dans ce contexte, à savoir :
Comment garder ou retrouver un lien avec les patients / résidents malgré le confinement et lisolement ?
Pouvons-nous dune manière ou dune autre signifier notre soutien aux équipes soignantes ?
Comment renouer le lien au sein de l’équipe de comédiens/clowns qui souffrait dun certain abattement ?
Deux axes de travail se sont rapidement dessinés : la création de courtes vidéos individuelles des clowns confinés et le suivi du projet clown en visio.
J’ai élaboré des documents-ressources afin de définir un cadre de création individuelle et les points de vigilance pour le jeu en duo avec les établissements pour qui c’était possible, via Skype ou Zoom.
En fin de confinement, jai organisé un temps de travail spécifique sur les outils visio/clown où il s’agissait de se confronter en direct aux différentes contraintes et chercher des stratégies pour les contourner.

La direction artistique d’une équipe de comédiens-clowns intervenant en milieu de soin est-elle spécifique ?
Chaque équipe artistique a ses spécificités.
A VIVRE AUX ECLATS, le projet artistique est en lien avec un projet politique : prendre soin, saccorder à/avec lautre, jouer en “éponge”,  en empathie, lhumain au cœur, la fantaisie et la sensibilité comme projet de société.
Les comédien-nes doivent s’intégrer au cadre et au règlement des lieux de soins, tout en flirtant avec limpertinence. Ils-elles doivent développer leur capacité danalyse de ce qui se passe dans lIci et Maintenant pour réagir, changer radicalement de proposition sil le faut ou tirer le fil de ce qui sinvite lorsquils-elles sentent laccroche … pouvoir faire feu de tout bois.
Les comédien-nes sont tous-tes référent-e-s de lieux, ce qui leur demande également savoir-faire et savoir-être pour trouver là aussi la place la plus juste possible.
Jouer en duo permet de sappuyer sur le partenaire car si jamais par mégarde lun des deux trébuche, lautre sera là pour laider à se relever … juste après avoir ri comme une baleine, bien sûr !

Si tu devais définir ta fonction de directeur artistique à VIVRE AUX ECLATS en 3 mots…
Sillon
De corps à cœur
Fertile

Vous souhaitez soutenir VIVRE AUX ECLATS :
Jefaisundon

Abonnement à la newsletter

Restons en contact