VIVRE AUX ECLATS | 5 rue Pizay 69001 Lyon

Des clowns pour s’évader de l’hôpital

Lisa nous raconte son aventure VIVRE AUX ÉCLATS

« Ah ! Les clowns hospitaliers… Je les fuyais d’abord. À presque 18 ans, on ne pense pas avoir l’âge de s’amuser avec eux, et encore moins dans ce lieu, qui de prime abord, ne se prête pas au jeu ! Et puis d’un coup, ils vous tombent dessus, remplis d’une tendresse maladroite, et c’est tout le service qui revit…

Ils déambulent dans les couloirs, cherchent leur itinéraire et nous surprennent toujours plus… Ce qui facilite le processus de rencontre entre le patient et le comédien-clown, c’est certainement le fait que tout le monde rentre dans leur univers : famille et soignants participent, ce qui invite au lâcher-prise. Le lâcher-prise, c’est à mon sens ce qui résume le mieux mon sentiment lors de l’intervention des clowns : on rit aux éclats, on laisse parfois couler une larme d’émotion, on ouvre les vannes des sentiments… On s’évade de l’hôpital. On s’éloigne loin du quotidien éprouvant que nous impose la maladie. Pour quelques minutes de poésie, les douleurs s’estompent et c’est la vie qui règne en nous. Les clowns cassent le rythme, cassent les barrières, dérèglent tout : dans le milieu de soin, c’est souvent notre seul grain de folie.

L’aventure VIVRE AUX ÉCLATS, je l’ai vécue d’abord en tant que patiente, et tellement convaincue de ses bienfaits, je la poursuis aujourd’hui en tant que bénévole ! Quand on croise le chemin de ces drôles de personnages, il est difficile de s’en séparer… »

Abonnement à la newsletter

Restons en contact